Vespula alascensis en fs

Il y a bien longtemps que j’ai publié des photos sur mon blog car je tolère difficilement les conditions hivernales. Depuis quelques temps j’avais le goût de me remettre à la photo macro en studio. Je m’étais dis que je devais récolter quelques sujets en été pour pouvoir les photographier dans des conditions optimales en hiver mais sachant comment la vie des insectes est de plus en plus précaire, je me suis refusé d’en récolter. J’ai changé de domicile en septembre et le secteur est plus populeux en insectes et j’en ai découvert quelques-uns décédé dans la moustiquaire que j’ai conservée. Je débute donc avec Vespula alascensis dont j’ai fait du focus stacking soit un empilage de photos à diverses mises au point avec quatre montages photographiques. Le 180mm couplé à trois tubes allonges, le 60mm couplé à deux tubes, le 60mm avec un tube et pour terminer j’ai ressorti le monstre soit le MP-E65 que j’ai utilisé à des grossissements de 1X à 5X. Cet objectif est presque inutilisable en nature mais en studio il offre un maximum de détail.

Voici trois photos fait avec le 180mm et le 60mm

Pour terminer, voici trois séries provenant du MP-E65 à plusieurs grossissements.

 

 

Chaudes couleurs par temps frais

Malgré la belle température d’octobre, la végétation s’affaisse et les plantes hôtes sont de plus en plus rare. Même si ma saison macro tire à sa fin, je découvre encore de bien jolis sujets à vous présenter mais cela demande plus de patience et de temps mais comme c’est une passion pour moi, ce n’est pas un problème.

Ou sont-elles

Comparativement à ma sortie antérieure, il faisait plus chaud et moins venteux mais à ma grande déception les insectes étaient presque absents. Comme la saison achève, toute journée avec un bon potentiel qui ne fonctionne pas est très décevant. Heureusement comme à l’habitude, j’ai trouvé d’autres beautés à vous présenter provenant toujours de ce prolifique parc linéaire de la rivière Beauport.

Première d’automne

Enfin de retour le terrain et surtout mon petit parc préféré soit celui de la rivière Beauport. Malheureusement mes plantes hôtes favorites qui sont les tanaisies vulgaires sont en fin de vie et les beaux boutons jaunes sont devenues bruns et secs. La verge d’or remplace la couleur dans le champ mais à part les butineurs, les insectes sont moins présents. J’ai quand même découvert de bien belles beautés naturelles.

Chez nous

Pour la reprise en main du Kodak j’ai décidé de profiter du terrain ou j’habite car il y a plusieurs plantes et la température était très froide et aléatoire. J’avais observé pas mal mieux dans les dernières journées mais c’étais très tranquille aujourd’hui mais j’ai quand même capté quelques beautés.