Chez nous

Pour la reprise en main du Kodak j’ai décidé de profiter du terrain ou j’habite car il y a plusieurs plantes et la température était très froide et aléatoire. J’avais observé pas mal mieux dans les dernières journées mais c’étais très tranquille aujourd’hui mais j’ai quand même capté quelques beautés.

Bientôt de retour

Il y a bien longtemps que j’ai publié mais il y a une raison car j’ai été victime de réno-viction. J’ai quand même gagné au change car j’ai trouvé le calme et la verdure mais ce fut un moment difficile avec mes conditions de santés. L’installation est maintenant terminée et je suis prêt à retourner sur le terrain pour m’amuser. Voici ma dernière série que je n’avais pas eu le temps de publier. La nature est encore généreuse en cette mi-septembre et je vais m’amuser sous peu.

La première estivale

Pour ma première sortie estivale de photo macro la nature a été particulièrement généreuse. J’y ai trouvé de tout en bonne quantité soit des insectes, plantes, champignons et de belles araignées et ça ne fais que commencer.

Les beautés de septembre

En cette fin de septembre la végétation est à son déclin mais la nature est encore forte pour m’offrir de beaux sujets à placer devant mon objectif. Je passe de la nature morte à la plus vigoureuse en passant par celle en transition. Cette généreuse nature m’a offert de beaux insectes, plantes et champignons. Pour terminer, grâce à un beau ciel dégagé j’ai photographié la lune pour une dernière fois en 2020.

Héron dans le jaune

Comme nous allons avoir une période presque estivale, je ne pourrais pas continuer dans le thème du réchauffement pour cette série. Même si la neige va presque disparaître sous peu, ça fait du bien de voir un peu de verdure et de couleur. La journée a débuté lentement dans le parc linéaire de la rivière Beauport avec quelques insectes, araignées, fleurs et champignon. En arrivant au marais du secteur des poètes j’ai eu la surprise de la journée. Un grand héron cherchait sa pitance dans le secteur. Comme je n’avais pas mon équipement pour les oiseaux, j’ai dû faire quelques approches furtives pour ne pas faire fuir l’oiseau et réussir quelques clichés. Comme il semblait se diriger vers le secteur est, j’ai été me placé de façon incognito en attendant son arrivée. Ce fut long mais comme j’ai de la patience à revendre ce n’étais pas un problème. Au moment ou il arriva au lieu espéré, un hurluberlu qui passait dans le sentier a décidé de frapper dans ses mains et de crier pour faire envoler le héron. Je croyais bien que mon travail avait été anéantis mais ce fut tout le contraire car j’ai fait un approche discrète et c’est là que j’ai eu cette photo inusitée que je vous ai déjà présenté soit le héron dans une talle de verge d’or. La patience finie toujours par rapporter.