Les sept merveilles du jour

Difficile passage chez l’oncologue hier mais aujourd’hui il y a eu contre-poids et j’ai eu une journée incroyable dans le parc linéaire de la rivière Beauport. Pour débuter je trouve quelques tales de Tanaisies vulgaires en pleines floraisons qui sont une plante hôte très populaire et j’y retrouve Closterotomus norvegicus, une punaise embusquée et un Cantharide à bande terminale. Dans le fond d’une fleur de Chicorée sauvage butine allègrement une Syrphidé. Un peu plus loin je suis surpris par Enoplognatha ovata avec une immense proie qui semble être Eristalis arbustorum. Dans mon petit sentier secret je retrouve enfin une bête que je recherchais activement depuis quelques semaines soit la sublime Graphocephala teliformis. J’ai terminé mon trajet et je rencontre encore une fois Closterotomus norvegicus mais cette fois sous forme de nymphe. Je vous présente donc les sept merveilles du jour.

Gaspésie 2019 jour 1

Première journée de notre voyage en Gaspésie. Nous sommes arrivés la veille et avons été très bien accueillis par notre hôte M. Côté et son équipe qui est propriétaire du motel du phare et de quelques résidences dont la maison que je loue depuis quelques années à Cap-des-rosiers. La masse nuageuse nous empêche de profiter du levé du jour mais un fois la lumière arrivée nous nous dirigeons dans le parc Forillon secteur nord et poursuivons notre route jusqu’au Cap Bon-ami. Le paysage est toujours aussi spectaculaire et la falaise nous laisse observer des Cormorans à aigrettes, Petits Pingouins et autres oiseaux. Après le dîner ce fut une visite à l’étang aux castors où nous avons trouvé des Gros-Becs errants. Par la suite nous avons visité le secteur sud et c’est un Ours noir qui a fait notre bonheur. Au retour nous avons fait un arrêt derrière le phare pour photographier des Fous de bassan. Après un bon souper nous avons parcouru le parc et finalement découvert un Élan d’Amérique. Malheureusement la lumière n’était plus au rendez-vous. La journée fut très grisante et le son des vagues nous a rapidement endormis.

Les quatre trouvailles du jour

Chaude journée avec un humidex élevé et je me rends dans le parc linéaire de le rivière Beauport pour observer mes petits amis à six et huit pattes. Il y a un vent désagréable pour la photo mais qui fait du bien par cette chaleur. Je fais mon parcours habituel et je récolte photographiquement parlant plusieurs beaux sujets. Les Tanaisies vulgaires commence à s’installer et déjà je découvre une belle punaise embusquée. Par la suite sur une feuille je découvre une toute petite bête soit une nymphe de Cicadelle prénommé Jikradia olitoria. Plus loin sur ma route je me tape mon premier lifer de la saison. Une Clyte des champs est confortablement installée sur une fougère pour mon plus grand plaisir. Pour terminer je trouve un beau Charançon vert. Avec cette belle récolte je n’avais aucune honte à venir m’installer devant le ventilateur à la maison. Voici les quatre trouvailles du jour.

Grand-Manan 2019 jour 7

Dernière journée de ce voyage à Grand-Manan car le départ se fait très tôt le lendemain matin. Nous devons donc charger le véhicule en fin de journée ce qui nous laisse moins de temps pour la photo. Malheureusement c’est la pire journée du voyage car il y a une forte pluie et encore du brouillard. Je débute par la baie de Swallow Tale ou l’eau nous montre sa puissance. Par la suite nous nous rendons au bout de la Wistle road pour photographier le phare d’Eddy point. Pour terminer le parcours, c’est à Black Harbourg que l’on s’est rendu mais c’était tellement désagréable que les Kodaks sont restés dans l’auto. Au retour quelques cerfs de Virginie ont pris la fuite à notre arrivée. Nous avons attendu quelques accalmies dans la météo pour charger l’auto et profiter de la dernière nuit sous la corne de brume.

Les trois merveilles du jour

Après une nuit particulièrement fraîche je me rends au parc linéaire de la rivière Beauport. La chaleur arrive graduellement et le vent est tolérable. La récolte photographique entomologique est satisfaisante et j’ai l’immense plaisir de retrouver un Cantharide à bande terminale. Un insecte qui devrait être plutôt abondant dans les prochaines semaines. Un peu plus loin un papillon m’a fait courir un peu mais j’ai réussi à l’immortaliser en pause. C’est Subhastata stygiata qui s’est installé quelques instants sur un arbre. Pour terminer je retrouve une beauté que je n’avais pas encore vu cette année soit le Neamblymorpha milva. Voici les trois merveilles du jour