Gouttes laiteuses

Janvier n’a pas été facile côté météo lors de mes congés et février n’est pas mieux partit. Samedi dernier j’ai monté un petit studio maison pour faire des gouttes laiteuses. J’ai varié la teinte des liquides et des arrières plans pour offrir des clichés plus variés. Cette fois-ci j’ai changé d’objectif et j’ai utilisé mon bon vieux 100mm macro 2.8 qui fait toujours un très bon travail.

Les fruits du froid

Le week-end dernier j’ai été très occupé et malgré des paysages incroyables je n’ai pus faire de photos extérieures mais j’ai quand même trouvé un peu de temps pour sortir mon kit macro de précision et photographier quelques fruits à plusieurs grossissements. L’objectif Canon MP-E65 offre la possibilité de faire des prises de vues avec un grossissement de 5X. J’ai donc fait quatre séries photo de fruits. Une framboise, une mûre, la base et la cime d’un pédoncule de poire Bartlett. Chaque série de cinq photos montre les cinq ratios de grossissements soit du 1 :1 à 1 :5.

Frimas et lactobulles

Aujourd’hui ce fut une belle journée de perdu car j’avais des examens à l’hôpital et en m’y rendant le paysage qui m’entourait était un immense jardin de glace à la suite du verglas de la veille. Quelle merveille que je ne pouvais pas mettre en boite…. La fin de semaine dernière à cause du froid j’ai décidé de m’amuser à l’intérieur. J’ai débuté avec les beaux frimas dans les vitres et par la suite ce fut encore des bulles mais cette fois-ci au lait. Ce ne sera pas aussi beau que le verglas matinal mais j’aime bien le résultat.

Des bulles au chaud

Je me lève plus tardivement ce samedi là car j’avais du rattrapage à faire. Je regarde dehors et il fait très froid. J’ai toujours l’intention d’aller faire de la photo en nature mais au moment que je me décide c’est le vent qui s’installe. J’ai donc manqué de courage avec ce facteur éolien décourageant. Je décide donc de m’amuser à la chaleur et je me monte un setup macro pour photographier des bulles de savons dans l’eau. Au début les bulles ne restaient pas longtemps mais en changeant de savon et ajouter de l’huile, j’ai réussi à avoir suffisamment de temps pour faire les photos. J’ai joué avec l’éclairage car j’avais le flash annulaire et un autre flash de coté et j’ai aussi varié l’arrière-plan pour avoir une belle coloration de l’eau. Je suis bien heureux du résultat et j’ai d’autres idées pour la prochaine fois qui sera peu être samedi prochain car un froid de canard est encore annoncé.

Jardin de glace

La veille la neige tombait à plein ciel mais graduellement les précipitations sont passé du format solide au format liquide. Un mélange de grésille, pluie et verglas tomba toute la soirée et une partie de la nuit. Au levé le lendemain le temps était nuageux et il y a même eu un peu de précipitations mais en fin d’avant-midi le ciel a commencé à se dégager et faire briller la glace accumulée sur les arbres. Il semblait en avoir peu chez nous mais je décide tout de même de me rendre dans le parc linéaire de la rivière Beauport pour observer la situation. Quelle idée géniale car à mon arrivée j’ai le souffle coupé par le paysage. Un vrai royaume de glace m’accueille et une fois que j’ai enfiler mes nouveaux crampons je parcours ce paysage de rêve. J’ai apporté trois kits photo pour ne rien manquer soit le téléobjectif pour les oiseaux que j’ai au cou, le paysage que j’ai sur le côté et la macro qui est dans le sac à dos avec mon cadeau de Noël, un petit trépied pour les poses basses. Mon téléobjectif semble en congé car c’est le grand angle qui surchauffe pour capter tout cette merveille. Pour tester le trépied je fais quelques longues poses et j’en suis bien heureux. Comme tout est glacé, je remarque aussi que les petites choses le sont aussi. Je décide donc de remplacer le téléobjectif par la macro et là ce fut incroyable. Des branches, fruits, cônes et chatons deviennent d’une beauté remarquable dans le viseur et c’est pourquoi j’ai produit une très longue série de photos car il y avait trop de beauté à partager.