Crabe amputé

Pour une deuxième journée de suite je me suis rendu dans le parc linéaire de la rivière Beauport mais j’ai pris du retard dans le traitement photo à cause d’occupation et de préoccupation mais voilà c’est fait. Encore une belle variété d’insectes, d’araignées et de plantes. J’ai même eu le bonheur de croiser ma première punaise de la saison. J’ai fait une araignée crabe amputé d’une patte. Comme je me demandais si elle était vivante, j’ai tendu la main et touché aux pétales. À la vitesse qu’elle est partie, je peux vous assurer qu’elle était très bien vivante.

Fauve et cendrée

J’ai fait une petite virée dans le parc linéaire de la rivière Beauport. Ce fut pénible et j’ai dû faire quelques pauses pour réussir à sortir du bois mais pas sans récompense dont une belle Grive fauve et une spectaculaire paruline à tête cendrée.

Flamboyant

Petite amélioration de ma santé et je suis allé faire une petite virée de quelques heures dans le parc linéaire de la rivière Beauport. Les conditions lumineuses furent plutôt difficiles mais heureusement quelques sujets hauts en couleurs se sont présentés. Au retour à la maison ce fut difficile mais en voyant mes photos, je pense bien retrouver assez d’énergie pour demain matin.

Cardinal

Samedi matin j’étais cédulé pour faire quelque chose mais il y a eu annulation. Il était tôt avec un beau soleil. C’étais le bon moment pour une visite dans le parc linéaire de la rivière Beauport. En arrivant dans le boisé ça volait partout. Il y avait un débarquement de Merles d’Amérique. Ils ont joué les acrobates sur les tiges de vinaigrier. Tout un spectacle que j’ai réussi à capter. J’ai entendu le Grand pic mais je ne l’ai jamais vu. Ma balade m’a offert quelques sujets et j’en étais bien heureux. Ce fut en fin de journée à la maison que j’ai eu le gros lot. Un magnifique cardinal rouge est venu se placer dans l’arbre devant moi. Mes meilleures photos à vie de cette espèce.

Chaudes couleurs par temps frais

Malgré la belle température d’octobre, la végétation s’affaisse et les plantes hôtes sont de plus en plus rare. Même si ma saison macro tire à sa fin, je découvre encore de bien jolis sujets à vous présenter mais cela demande plus de patience et de temps mais comme c’est une passion pour moi, ce n’est pas un problème.