Gaspésie 2019 jour 6

Dernière journée de ce voyage printanier en Gaspésie et le réveil se fait dans le brouillard. C’est un peu une déception mais heureusement le lendemain ce sera le soleil pour le retour à la maison. En plus du brouillard qui est parfois très intense, la nature est plutôt au repos car je ne ferais pas beaucoup d’observation à part en toute fin de journée un ours noir qui n’a jamais levé la tête pour la photo. Encore une fois j’ai adoré ce voyage qui peu être tellement diversifié avec cet immense territoire à découvrir ainsi que de l’accueille de l’équipe de M. Côté qui possède plusieurs possibilités d’hébergements à Cap-des-rosiers dont le motel du haut phare. Il est fort possible que j’y retourne d’ici peu pour profiter des couleurs automnales.

Gaspésie 2019 jour 5

Avant dernière journée de ce voyage en Gaspésie et c’est le brouillard qui s’invite. J’ai eu droit à deux pauses soleils rapides mais le brouillard est revenu au galop. Les levers et couchers de soleil ont été impossibles mais je ne suis pas resté encabané Je ne me suis pas trop éloigné en me concentrant sur Cap-des-rosiers et le parc Forillon. Ce ne fut pas la meilleur journée photo mais j’ai fait avec ce que j’avais et je ne déteste pas le résultat.

Gaspésie 2019 jour 4

Magnifique journée de prévue pour ce quatrième jour en Gaspésie. Je débute par un incroyable levé de soleil qui sera malheureusement le dernier du voyage au monument le Carricks à l’entrée du parc Forillon. Les couleurs du ciel orangé sont à couper le souffle et me donnent l’énergie nécessaire pour compléter cette longue journée planifiée. Une fois le jour levé, un porc-épic m’offre une petite séance photo. Après un bon déjeuner c’est le départ pour Percé. Mes limitations causées par ma santé m’empêcheront de me rendre sur l’ile Bonaventure mais je profiterais pleinement des paysages offerts dans la région. J’ai même découvert une colonie d’Hirondelles à front blanc qui travaillaient dans un secteur humide à transporter de la boue pour la fabrication de leurs nids. Au retour je terminerais la journée à Grande grave ou le ciel fermé par les nuages annuleront le coucher du soleil mais baleines et Guillemots animeront le site. Bien heureux de cette journée haute au couleur.

Gaspésie 2019 jour 2

Au matin ce sont les nuages et même une petite pluie qui nous accueillent ce qui efface toute chance d’un levé de soleil. Une fois le jour levé, j’ai commencé à parcourir le parc Forillon. La lumière est très mauvaise pour la photo mais je ne me suis pas découragé par la chose. Le secteur nord m’offre une belle observation. Un furtif Renard roux se sauve à mon arrivée, proie en gueule dans un champ en fleur ce qui donnera une photo imparfaite mais quand même satisfaisante dans les conditions. Ce fut tranquille par la suite dans le parc. Comme le chemin du secteur sud était fermé à partir du Magasin Général Hyman à cause d’un pont qui n’a pas aimé le printemps, j’ai fait le sentier à pied longeant la falaise jusqu’à la maison Blanchette ce qui m’a donné quelques belles observations de Cormorans à aigrettes, Guillemots à miroirs, Petit rorqual et autres oiseaux. Plus tard dans les nuages menaçants, le soleil perçait un peu ce qui donnait de beau contraste et j’ai trouvé très beau ce grand voilier passant devant le phare de Cap-des-Rosiers. J’ai en profité par la suite pour faire des suivis en vol d’oiseaux au bout de la pointe. En début de soirée avec un peu de lumière restante je fais encore le parc Forillon ou je découvre sur deux sites un Élan d’Amérique. Il y a parfois peu de lumière mais je réussi deux séries intéressantes. C’est à Grande-Grave que je fais mon couché de soleil avec cette fois un ciel dégagé. Au retour la pleine lune et le phare de Cap-des-rosiers me font de l’œil et m’indiquent que demain le beau temps devrait être de la partie.

Grand-Manan 2019 jour 7

Dernière journée de ce voyage à Grand-Manan car le départ se fait très tôt le lendemain matin. Nous devons donc charger le véhicule en fin de journée ce qui nous laisse moins de temps pour la photo. Malheureusement c’est la pire journée du voyage car il y a une forte pluie et encore du brouillard. Je débute par la baie de Swallow Tale ou l’eau nous montre sa puissance. Par la suite nous nous rendons au bout de la Wistle road pour photographier le phare d’Eddy point. Pour terminer le parcours, c’est à Black Harbourg que l’on s’est rendu mais c’était tellement désagréable que les Kodaks sont restés dans l’auto. Au retour quelques cerfs de Virginie ont pris la fuite à notre arrivée. Nous avons attendu quelques accalmies dans la météo pour charger l’auto et profiter de la dernière nuit sous la corne de brume.