Gaspésie 2016 jour 6

Après la grande virée d’hier, j’ai décidé de ne pas trop m’éloigner surtout que le temps sera nuageux et pluvieux pour la journée. Je tente ma chance pour la levée du jour et je n’ai pas été déçu. Je me suis installé devant le cimetière des ancêtres qui est au bord de la falaise et le spectacle fut grandiose. Tellement que j’ai eu le temps de me déplacer vers le phare pour terminer cette série colorée. Malheureusement le soleil s’est rapidement caché derrière les nuages mais j’ai continué ma route dans le parc Forillon et ce fut la meilleure idée car à peine arrivé près du secteur nord, je rencontre une jolie demoiselle élan d’Amérique traversant la route. Sa courte curiosité me donna le temps de quelques clichés, un beau moment. Par la suite je me suis dirigé dans le secteur sud ou rapidement j’ai croisé un lièvre d’Amérique mais ce n’était qu’une entrée car un peu loin j’ai rencontré un superbe ours noir qui disparut rapidement en forêt mais heureusement j’ai eu le temps de saisir la scène. J’ai pris une pause au bout de la route et j’ai entendu des sons de souffle. Je me suis dirigé dans un secteur près de la falaise et j’ai compris ce qui se passait. Un bon groupe de petits rorquals chassaient dans la baie de Gaspé. Leur souffle résonnait dans l’écho du calme matinal. Quel instant incroyable je vivais. Même s’ils étaient éloignés, j’ai fait quelques photos des baleines pour immortaliser ce moment. Au retour j’ai rencontré un autre ours noir. Celui-ci n’avait pas envie de me voir et tenta de se sauver par le cap rocheux mais échoua sa tentative. Il se reprit un peu plus loin pour déguerpir. Heureusement j’ai quand même eu le temps de le mettre en boite. C’est avec un autre lièvre que j’ai terminé cette avant déjeuner que je pensais être triste mais qui fut superbe. Le restant de l’avant-midi fut consacré à la pêche ce qui nous donna un bon dîner de capelans. L’après-midi fut sous la pluie qui se termina par un gros orage en début de soirée. Un double arc-en-ciel me fit ressortir les Kodaks et j’ai eu droit à un très coloré couché de soleil. Heureusement que j’étais très fatigué au couché sinon avec tous ces images que j’avais en tête, la route vers le sommeil aurait été difficile.