Une journée de merde

La journée est chaude, humide et sans vent ce qui devait être parfait pour la prise de vue macro. Je ne sais pas si c’est à cause de la prédation mais les petites bêtes se font rares. À force de chercher j’ai finalement capté quelques bons sujets. En fin de parcourt j’observe une belle punaise embusquée bien installée. Je dois déployer mon trépied car elle est à environ un mètre de hauteur. Je conserve le regard sur la bête et étire les pattes une à une mais à la dernière je sens qu’il y a quelque chose. Je dépose le trépied en position et en voulant installer le Kodak je constate le drame…. J’ai les mains tout graissées de merde de chien ainsi que les sections du trépied que j’ai manipulées et le bout de la patte qui avait rencontré au paravent le tas lors de la prise de vue précédente sans m’en rendre compte. J’avais l’air fin avec deux papiers mouchoirs et une bouteille d’eau. Ne me demandez pas si j’aime les chiens……