Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré

Le but de notre week-end familial était la fête de ma mère et comme nous étions dans le secteur, il était impossible de ne pas aller à la Basilique Ste-Anne de Beaupré. Comme elle voulait un souvenir des céramiques représentant chaque mois de l’année avec les signes astraux, j’ai dépoussiéré du matériel photo que j’utilise moins soit un grand angle et un fish-eye. Comme c’est très sombre à l’intérieur ce fut uniquement de la pose longue qui fut utilisé ce qui compliqua la prise de vu avec les nombreux touristes débarquant dans la scène mais je suis quand même heureux du résultat.

 

 

Rouge ou jaune

Enfin une nuit sans brouillard à Grand-Manan. Même si j’aime bien dormir au son de la corne de brume, les levés du jour colorés me manquaient. Je me suis rendu au phare de Swallow Tail. Juste le temps de m’installer, le spectacle coloré a commencé. J’ai eu le temps de me déplacer sur quatre sites autour du phare dont un sentier qui s’avance sur la pointe opposée que je n’avais jamais remarquée pendant tous ces années passées sur l’ile avant que le spectacle prenne fin. Ce fut grandiose passant du cramoisie au rouge puis au jaune or avec la sortie du soleil comme vous pourrez le constater sur les clichés.

 

Minganie 2017 jour 5

Le temps est nuageux mais les vents sont moins véloces que les jours précédents et nous avons finalement un départ pour l’île aux Perroquets. La météo et la marée nous oblige à y rester tout la journée car un départ en mi journée serait très difficile. Nous arrivons sur l’île avec avec un petit groupe. Une heure plus tard le groupe repart pour une visite des autres îles mais nous ont reste tout seul sur l’île avec la gardienne. Nous nous sentons vraiment privilégié par cette situation mais c’est de courte durée car rapidement une masse nuageuse menaçante s’installe au dessus de l’île et rapidement une fine pluie intermittente s’installe pour la journée. La marée étant sur le baissant, tout les oiseaux recherchés sont retournés en mer nous laissant peu de plaisir pour attendre la marée suivante. On en profite pour une visite de l’île est des bâtiments mais rapidement on est transpercé par le froid humide. Heureusement la gardienne entretien un petit feu qui nous procure un peu de chaleur. Au départ de la gardienne en fin de journée, nous restons seul sur l’île et nous somme passablement découragé mais comme la marée monte je garde espoir. Tout à coup un miracle arrive, le ciel se dégage tout d’un coup et le soleil nous réchauffe enfin et au même moment les oiseaux débutent leurs retours aux nids. En peu de temps c’est la frénésie. Macareux et pingouins arrive de partout et sur la grève les oiseaux passent tout près de nos têtes pour se rendre aux nids. Pendant deux bonne heures nous avons vécu un moment incroyable de rêve. Tout seule avec ces centaines d’oiseaux tellement magnifiques c’était inespéré. Au retour, bien assis dans la grosse chaloupe qui nous berçaient aux grée des vagues, je préparait mes rêves de la prochaine nuit et de plusieurs autres.