Voie lactée

Lors de mes voyages sans le prémédité c’était la période de plein lune mais pour ce voyage à Grand Manan la lune est absente ou presque.Cette nuit fut la première sans nuage ou smog et j’en ai profiter pour scruter le ciel et j’ai réussi à capter la voie lactée. Voici deux clichés.

 

Couleur, bois et mega-rareté.

J’avais vu passé sur internet dans les dernières semaines une rareté ornithologique incroyable pour Grand-Manan que je n’espérais jamais rencontrer. Ce matin dans le brouillard je parcourais le marais de Castelia et a un certain moment j’ai cru voir un fantôme…. C’était plutôt la chevêche des terriers bien installé au sommet d’une barrière de pierre. Quel plaisir incroyable de trouver ce rarissime petit hibou mais la prise du vu fut difficile avec les conditions de lumière mais heureusement je l’ai retrouvé plus tard en journée avec des conditions extraordinaires. Par la suite j’ai retrouvé un beau male faisan de Colchide. Une journée incroyable qui n’avait pas dit son dernier mot car en fin de soirée j’ai eu droit à mon premier bock cerf de Virginie. Bon, c’est un chicot mais c’est quand même mon premier bock sur l’ile en six ans.

 

Tipule

Je croise souvent des tipules lors de la belle saison mais elles sont souvent cachées ou très farouche mais aujourd’hui j’ai eu de la chance car malgré un vent très dominant j’ai réussi des clichés inespérés dans ces conditions. En voila une au repos et une autre butinant dans la verge d’or.

 

Butineur

J’ai eu l’habitude tout l’été de croiser des butineurs que ce soit abeille, bourdon ou guêpe mais cette fois-ci ce fut bien différent. Voici une belle dame colibri à gorge rubis.

 

Couleur, couleur…

Quelle journée colorée même si cela a débuté sous les nuages mais la rareté du jour l’a rapidement éclairée. Je débute la journée à l’arboretum, un carouge à épaulettes défend bruyamment son territoire de nidification. Merle d’Amérique et paruline jaune se donne en spectacle soit dans les fleurs ou dans les feuilles. Je traverse du côté du Domaine de Maizerets et je découvre avec plusieurs autre la super rareté. Cette parulines à ailes blanches nous donne bien de la misère mais je réussi quand même quelques clichés pour des souvenirs inoubliables. Par la suite merle, écureuil, canard et pic m’ont offert de bien belles prises.

J’ai terminé avec les spectaculaires arbres fruitiers en fleurs.