Voie lactée

Lors de mes voyages sans le prémédité c’était la période de plein lune mais pour ce voyage à Grand Manan la lune est absente ou presque.Cette nuit fut la première sans nuage ou smog et j’en ai profiter pour scruter le ciel et j’ai réussi à capter la voie lactée. Voici deux clichés.

 

Couleur, bois et mega-rareté.

J’avais vu passé sur internet dans les dernières semaines une rareté ornithologique incroyable pour Grand-Manan que je n’espérais jamais rencontrer. Ce matin dans le brouillard je parcourais le marais de Castelia et a un certain moment j’ai cru voir un fantôme…. C’était plutôt la chevêche des terriers bien installé au sommet d’une barrière de pierre. Quel plaisir incroyable de trouver ce rarissime petit hibou mais la prise du vu fut difficile avec les conditions de lumière mais heureusement je l’ai retrouvé plus tard en journée avec des conditions extraordinaires. Par la suite j’ai retrouvé un beau male faisan de Colchide. Une journée incroyable qui n’avait pas dit son dernier mot car en fin de soirée j’ai eu droit à mon premier bock cerf de Virginie. Bon, c’est un chicot mais c’est quand même mon premier bock sur l’ile en six ans.

 

Tipule

Je croise souvent des tipules lors de la belle saison mais elles sont souvent cachées ou très farouche mais aujourd’hui j’ai eu de la chance car malgré un vent très dominant j’ai réussi des clichés inespérés dans ces conditions. En voila une au repos et une autre butinant dans la verge d’or.

 

Butineur

J’ai eu l’habitude tout l’été de croiser des butineurs que ce soit abeille, bourdon ou guêpe mais cette fois-ci ce fut bien différent. Voici une belle dame colibri à gorge rubis.

 

Minganie 2017 jour 2

Première journée en solo sur la Côte-nord. Le soleil doit être plus rare aujourd’hui mais le plafond nuageux donne habituellement de belles couleurs aux levés et couchés de soleil. Je me dirige aux abords de la magnifique rivière Romaine aux petites heures du matin et là j’ai droit à tout un spectacle. Le soleil prend naissance au tournant d’un méandre et embrase les deux masses nuageuses couvrant le ciel. Heureusement que je suis seul car je suis sans voix devant cette magnifique beauté que j’observe dans le viseur. Le soleil levé, je me remets de mes émotions et me rends sur un site que le sympathique propriétaire de la maison que je loue m’a fait part, soit le Cap ferré. Une longue plage de roches recouverte parfois de végétation. La beauté du site est dû à l’érosion des pierres par l’eau pour former des monolithes de petites et moyennes tailles ce qui offre un paysage presque lunaire mais surtout splendide. Comme le ciel était couvert, l’après-midi fut consacré aux boutiques et magasins de Havre St-Pierre mais heureusement la lumière a décidé de revenir pour la fin de journée et colorer le couché du jour. je me suis aussi amusé avec les longues poses pour des effets qui rendent l’eau vaporeuse. Mon passage dans les bras de Morphée fut passablement coloré par les souvenir de cette journée.