Colvert et grenouille

Le colvert et la grenouille.

 

Dame colvert était affamée

Et cherchait sa pitance dans l’étang.

Une grenouille près de ses flancs

Se faisait au soleil bien bronzé.

 

Tu me semble bien dodu lui dit le colvert.

Tu ferais surement un bon diner avant la migration.

Mais la grenouille qui regardait pour un repère.

N’a pas eu le temps de mettre son plan en action.

 

D’un grand coup de bec elle s’empara de l’amphibien.

D’une patte elle retenu ses ardeurs du mieux qu’elle pue

Mais ce fut impossible de garder la prise d’une seule main

Et le colvert en quelques becqués en fut repus.

 

 

Si cette photo vous tente en fond d’écran elle est disponible ici: https://1drv.ms/i/s!AvYgPeXw2-POh5J9YJKGQC2pRrhH7g

 

Automne à la base

Le temps froid revient, les couleurs arrivent, c’est le temps de se rendre à la base de plein air de Ste-Foy. Bernache, branchu est bien d’autre sont au sommet de leurs beautés et même un grand héron en pleine séance de yoga. Un fond d’écran du branchu est disponible ici:

https://1drv.ms/i/s!AvYgPeXw2-POh4Y9T06thOiE7nTMcA

Bye bye Grand-Manan

He oui, toute bonne chose a une fin. Malgré une extension de trois jours au séjour à cause du bateau, il me semble que je serais resté encore. Le calme et la gentillesse des gens vont vraiment me manquer en plus des possibilités photos qui sont exceptionnelles. Pour cette dernière journée j’ai eu droit à la totale. Un pitpit d’Amérique, un super faisan de Colchide et la rarissime chevêche des terriers.

 

Longue pose

Il y a bien des façons de s’exprimer en photographie et l’une des ces technique est la longue pose. Il suffit d’installer un filtre sombre pour extensionner le temps d’exposition et rendre fou les éléments en mouvement. Sur une ile il y a de l’eau tout le tour et dernièrement elle était très active. Voici quatre clichés qui rend l’eau comme de la vapeur à cause du fort mouvement. Si le fond d’écran des chaloupes à la Long Eddy Pointe vous tente, il est disponible ici: https://1drv.ms/u/s!AvYgPeXw2-POh4YkmlzZYisgYM84yg

 

Voie lactée

Lors de mes voyages sans le prémédité c’était la période de plein lune mais pour ce voyage à Grand Manan la lune est absente ou presque.Cette nuit fut la première sans nuage ou smog et j’en ai profiter pour scruter le ciel et j’ai réussi à capter la voie lactée. Voici deux clichés.

 

Couleur, bois et mega-rareté.

J’avais vu passé sur internet dans les dernières semaines une rareté ornithologique incroyable pour Grand-Manan que je n’espérais jamais rencontrer. Ce matin dans le brouillard je parcourais le marais de Castelia et a un certain moment j’ai cru voir un fantôme…. C’était plutôt la chevêche des terriers bien installé au sommet d’une barrière de pierre. Quel plaisir incroyable de trouver ce rarissime petit hibou mais la prise du vu fut difficile avec les conditions de lumière mais heureusement je l’ai retrouvé plus tard en journée avec des conditions extraordinaires. Par la suite j’ai retrouvé un beau male faisan de Colchide. Une journée incroyable qui n’avait pas dit son dernier mot car en fin de soirée j’ai eu droit à mon premier bock cerf de Virginie. Bon, c’est un chicot mais c’est quand même mon premier bock sur l’ile en six ans.

 

Tipule

Je croise souvent des tipules lors de la belle saison mais elles sont souvent cachées ou très farouche mais aujourd’hui j’ai eu de la chance car malgré un vent très dominant j’ai réussi des clichés inespérés dans ces conditions. En voila une au repos et une autre butinant dans la verge d’or.

 

Butineur

J’ai eu l’habitude tout l’été de croiser des butineurs que ce soit abeille, bourdon ou guêpe mais cette fois-ci ce fut bien différent. Voici une belle dame colibri à gorge rubis.

 

Couleur, couleur…

Quelle journée colorée même si cela a débuté sous les nuages mais la rareté du jour l’a rapidement éclairée. Je débute la journée à l’arboretum, un carouge à épaulettes défend bruyamment son territoire de nidification. Merle d’Amérique et paruline jaune se donne en spectacle soit dans les fleurs ou dans les feuilles. Je traverse du côté du Domaine de Maizerets et je découvre avec plusieurs autre la super rareté. Cette parulines à ailes blanches nous donne bien de la misère mais je réussi quand même quelques clichés pour des souvenirs inoubliables. Par la suite merle, écureuil, canard et pic m’ont offert de bien belles prises.

J’ai terminé avec les spectaculaires arbres fruitiers en fleurs.

 

 

Variation printanière

Journée en deux temps. Pour débuter le domaine de Maizerets. C’est le calme plat, la migration a pris une pause. Je me dirige donc dans le parc linéaire de la rivière Beauport et c’est la même chose. Je change donc de kit pour la macro mais ce n’est pas bien mieux, la nature semble au repos. J’ai travaillé fort et une fois à la maison j’ai constaté que le résultat fut quand même intéressant.