Longue sortie

Superbe journée et elle fut ma plus longue depuis ma reprise des activités. Un beau cinq heures de chasse aux petites bêtes. Le beau soleil matinal séchait tranquillement la végétation qui avait été bien arrosé par la pluie la veille. Le vent peu présent en avant-midi me donna la chance d’observer plusieurs araignées dont des sauteuses et une crabe. Le matériel était bien réchauffé lorsque j’ai découvert ce sympathique insecte que j’avais bien hâte de revoir. Comme bien d’autre il est tout petit mais une fois détecté on ne peut pas se tromper car cette Cicadelle multicolore est vraiment spectaculaire surtout dans le viseur. Cela est du bonheur gratuit d’avoir la chance d’observer une si jolie bête. Le reste de la journée fut plus tranquille avec le vent plus présent mais plusieurs autres sujets se sont succédé dont quelques nouveautés. C’est incroyable qu’après tous ces années qu’il soit possible de faire de nouvelles rencontres. La macro-photo nous transporte dans un monde incroyable et presque sans fin. La galerie photo sera bien garnie mais elle représente très bien cette magnifique journée.

 

Pas de punaise

Journée difficile. Peu être à cause du vent ou du manque d’humidité mais les petites bêtes ne sortaient pas. J’ai vraiment travaillé fort pour réussir ces quelques clichés mais même à ça, je n’ai pas croisé de punaise. Je vais me reprendre à la prochaine journée de beau temps.

 

Retour chez nous

Les travaux dans le secteur que j’aime du parc linéaire de la rivière Beauport sont presque complétés. Ce fut mon choix de destination ce matin mais le vent passablement fort a rendu la tâche bien difficile. Les sujets étaient difficiles à trouver et lorsque j’en trouvais un, ma patience fut mise à rude épreuve grâce aux bons soins de Éole. Malgré tout, le résultat est satisfaisant.

 

Secteur Chabanel

Mon secteur préféré du parc linéaire de la rivière Beauport est toujours en réparation. Je me suis donc rendu dans le secteur Chabanel soit le plus au sud. L’environnement est plus forestier et le type d’insectes diffère un peu car ce n’est pas les même plantes hôtes qui poussent d’un secteur à l’autre. J’ai fait de bien belles rencontres au fil de la randonné.

 

Le casse-croûte de l’araignée

Depuis deux jours et pour encore un bout de temps le parc linéaire de la rivière Beauport est difficilement accessible car il y a des travails majeurs pour reconstruire les chemins et escaliers. Je me suis rendu dans le secteur plus nordique du parc pour me trouver un site productif de remplacement mais rien à faire car le secteur sud possède beaucoup plus de types d’habitats pour un territoire plus restreint. J’ai quand même trouvé quelques sujets dignes d’intérêt dont un grand spectacle en format très minuscule. Dans une fougère balayée par les vents une araignée a paralysé une nymphe de coccinelle avec son venin. Elle lui a ensuite injecter un acide gastrique pour liquéfier l’intérieur de la proie car elle se nourrie seulement de liquide. J’ai eu la chance de photographier toute la scène mais pas sans difficultés car les rafales de vent projetaient la fougère dans tous les sens et en plus l’araignée était vraiment petite. Heureusement j’avais placé le plus grand de mes tubes allonges pour diminuer la distance entre l’objectif et le sujet ce qui donne un plus fort grossissement.