Incroyable

Une fin de semaine plutôt décevante côté météo car le vent et les nuages furent un peu trop présent à part ce vendredi après-midi ou j’ai vécu l’un de mes plus beau moment ornitho-photo. Le soleil s’était pointé le nez dans le parc linaire de la rivière Beauport. Je remarque un beau mouvement migratoire et les insectivores aviaires cherchent leur pitance dans les arbustes dénudés. Je remarque le mouvement et me dirige vers un site sur le bord de la rivière. Je me couche confortablement sur un bel arbre qui pousse en angle. Une fois installer j’ai vécu c’est incroyable moment. J’ai eu droit à tout un fallout. Une multitude de parulines ont débarqués et se sont succédé devant moi pour prendre la pose. Je n’en croyais pas mes yeux et mon obturateur était presque rouge… J’ai fait des centaines de photos mais pour le moment en voici deux qui ont marqué ce divin moment.

Enfin c’est reparti

Ce samedi je ne pensais même plus faire de la photo car il devait faire de très forts vents et les hautes probabilités d’averses laissaient peu de place au soleil. Au levée en regardant dehors c’est le ciel bleu et le vent semble plus modéré que fort. Je me rend donc au domaine de Maizerets mais les nuages commencent à s’installer. Je suis quand même chanceux car deux petits roitelets cherchant leurs pitances parcourraient des cèdres bien éclairés. Par la suite ce fut plus difficile car le ciel se ferma ce qui m’a fait quitter pour la maison pensant la journée photo terminée. En début d’après-midi le ciel se dégagea. J’ai ressorti le kit et je me suis rendu dans le parc linéaire de la rivière Beauport. J’ai débuté avec le télé et quelques roitelets m’ont donné de belles prises. Lors de ce passage, j’ai remarqué plusieurs Trilles rouges et des Érythrones d’Amérique mais pas encore écloses. C’était le temps de sortir le kit macro et bien fouiller le secteur en cherchant les micro-beautés. J’ai finalement trouvé une petite talle d’érythrones qui avaient écloses. Quelle bonheur de capter les beaux détails de ces miracles de la nature. Un peu plus loin, au centre d’une talle de choux puants ce tient un magnifique trille rouge bien ouvert. Cette découverte me fit vraiment plaisir ainsi qu’a mon objectif. Au moment ou je quitte en passant dans une autre talle de choux puants, je remarque quelque chose d’agrippé au sommet de la plante. Je ne rêve pas. mon premier coléoptère de la saison. C’est Arthomacra aenea say communément appelé Ténébrion vert qui semble m’inviter à jouer au paparazzi. Malgré la météo incertaine ce fut une superbe journée. Voici les photos.

 

Pilet froid

Enfin une journée de congé avec soleil et libre d’obligation mais c’est le froid polaire… Difficile pour le matériel mais le photographe est bien équipé. Je me suis rendu au Domaine de Maizerets par ce -25°c et j’ai rencontrer plusieurs beaux sujets photographiques dont ce magnifique canard pilet au réveil après une nuit extrême. J’en ai fais mon fond d’écran, si il vous tente il est disponible ici:

https://1drv.ms/i/s!AvYgPeXw2-POh5Y_alFm_bR49SWTEA

 

Enfin de retour sur le terrain

Après plus d’un mois d’attente, j’avais vraiment hâte de parcourir un site pour trouver de beaux sujets et c’est au domaine de Maizerets que je me suis rendu en espérant rencontrer la Nyctale de tengmalm. Ce n’était pas froid mais plutôt  »frette » avec un -30°c ressentit. C’était dur pour les extrémités….
L’objectif primaire fut réalisé car j’ai retrouvé la Nyctale dans un pin gris mais elle était en mode sieste. Par la suite je me suis rendu dans le secteur des cerisiers de l’arboretum et j’ai eu droit à un super spectacle car les Merles d’Amérique et les Étourneaux sansonnets se payaient la traite de petits fruits. Ce fut dur pour le matériel photo surtout pour les batteries mais en les plaçant dans des hot pads elle ont rapidement ressuscités.

Macro d’été

Comme le plaisir de faire la photo macro d’insecte me manque. J’aime bien faire d’autres types de photos mais les insectes offres un monde fantastique à découvrir. Pendant la belle saison, je passe des heures seul avec des sujets exceptionnels que j’observe mais surtout photographie. Cet été fut bien productif et je me rends compte que plusieurs clichés n’ont pas été publiés. Voici une guêpe à taches blanches savourant sa proie qui est une mouche verte.