Premier gel

La nuit fut très froide et à mon arrivée dans le parc linéaire de la rivière Beauport le thermomètre est fixé à 0°c. Le gel est apparent car les basses végétations sont couvertes de givre blanc. Le soleil rayonne magnifiquement mais la chaleur tarde à arriver à la cime des plantes. Je parcoure le champ pendant près d’une heure avant de trouver mon premier sujet. Un pauvre diptère semble figé et je tente de le réchauffer à coup de flash ce qui me donne mes premiers clichés. C’est dans le boisé que le plaisir commence avec un tout petit diptère à plumes et une microscopique araignée. Je déploie mon MPE pour en faire des gros plans et la Dictynidae bien installée au creux d’une feuille se sentait en sécurité sous sa toile et s’est laissée photographier. Au retour dans le champ la vie a repris et je m’amuse avec plusieurs diptères en grande forme. En passant dans le boisé des poètes je découvre une autre très petite araignée. Je débute la séance photo de Araniella displicata avec le 180mm mais malgré quelques bourrasques de vent je reprends le MPE et réussis quelques gros plans. J’ai trois photos de cette araignée dans la galerie. La première est un fort recadrage de la photo fait au 180mm et les deux autres sont des photo presque plein cadre fait avec le MPE. D’autres diptères se sont succédés dont Adejeania vexatrix que j’ai suivi dans sa folie butineuse et qui a fait chauffer un peu le battery-pack de mon flash. Juste avant de terminer, je découvre la seule araignée sauteuse de la journée et elle m’offrit un petit défilé pour clore magnifiquement cette sortie. Pour le reste de la saison je vais décaler un peu mes départs pour être plus tard et profiter du réveil des bêtes.