De bug à plume

Le monde des insectes est vraiment incroyable. À chaque jour je trouve des nouveautés à vie même après tous ces années de pratique. Si je voulais avoir des ”lifer” à tous les jours avec les oiseaux, j’aurais surement parcouru une bonne partie de l’Amérique du nord mais avec les insectes, j’ai presque tout fait dans quelques kilomètres de mon lieu de résidence. C’est très écologique en tous les cas…. Cette fois-ci ce fut différent. J’ai débuté la journée dans le parc linéaire de la rivière Beauport pour retrouver mes petits copains et en fin de journée j’ai reçu l’invitation d’un bon ami d’aller observer des magnifiques Pygargues à têtes blanches. Ils sont restés à bonne distance mais j’ai quand même réussi quelques clichés de ces jolies bêtes en action. L’une de mes photos favorites de la journée est une mouche verte bien installé dans la rosée matinale et j’en ai fait un fond d’écran qui est disponible ici:

https://1drv.ms/u/s!AvYgPeXw2-POh7x4M8xa30RBRXL23Q

 

De belles choses

Voici une belle variation de sujets macro. Vous y trouverez deux photos de papillons, une en proxi et l’autre en macro. J’ai eu bien du plaisir avec l’araignée Araneus marmoreus que j’ai découvert avec sa proie car j’ai eu accès aux deux côtés de la toile. Pour terminer j’ai une belle série d’une punaise embusquée qui est aussi avec  sa proie. Une belle mouche qu’elle a piquée dans le cou. J’oubliais, une chrysomèle tri rayée a feint la mort lorsque je l’ai touchée.

 

Trouvaille

 

Une petite passe

J’avais des obligations pour la fin d’avant-midi. J’ai quand même décidé d’aller me faire une petite virée macro mais la pluie a finalement eu raison de mon enthousiasme mais j’ai réussi quelques clichés avant de plier bagage.

Toujours chaud

Après une nuit pluvieuse et une matinée déjà chaude je me rend encore une fois dans le parc linéaire de la rivière Beauport. Est-ce ces conditions ou tout simplement la période mais c’est le retour des punaises. Beaucoup de sujets présents et l’absence de vent me rend la tâche beaucoup plus facile mais la chaleur et l’humidité dans la végétation est accablante. En fin de parcourt, déjà bien heureux de la récolte, je découvre un superbe Desmocère à manteau. Une grosse bête de plus de 5 cm bien installée dans son buffet, le sureau noir. Il a fini ma journée en beauté.