Gaspésie 2016 jour 6

Après la grande virée d’hier, j’ai décidé de ne pas trop m’éloigner surtout que le temps sera nuageux et pluvieux pour la journée. Je tente ma chance pour la levée du jour et je n’ai pas été déçu. Je me suis installé devant le cimetière des ancêtres qui est au bord de la falaise et le spectacle fut grandiose. Tellement que j’ai eu le temps de me déplacer vers le phare pour terminer cette série colorée. Malheureusement le soleil s’est rapidement caché derrière les nuages mais j’ai continué ma route dans le parc Forillon et ce fut la meilleure idée car à peine arrivé près du secteur nord, je rencontre une jolie demoiselle élan d’Amérique traversant la route. Sa courte curiosité me donna le temps de quelques clichés, un beau moment. Par la suite je me suis dirigé dans le secteur sud ou rapidement j’ai croisé un lièvre d’Amérique mais ce n’était qu’une entrée car un peu loin j’ai rencontré un superbe ours noir qui disparut rapidement en forêt mais heureusement j’ai eu le temps de saisir la scène. J’ai pris une pause au bout de la route et j’ai entendu des sons de souffle. Je me suis dirigé dans un secteur près de la falaise et j’ai compris ce qui se passait. Un bon groupe de petits rorquals chassaient dans la baie de Gaspé. Leur souffle résonnait dans l’écho du calme matinal. Quel instant incroyable je vivais. Même s’ils étaient éloignés, j’ai fait quelques photos des baleines pour immortaliser ce moment. Au retour j’ai rencontré un autre ours noir. Celui-ci n’avait pas envie de me voir et tenta de se sauver par le cap rocheux mais échoua sa tentative. Il se reprit un peu plus loin pour déguerpir. Heureusement j’ai quand même eu le temps de le mettre en boite. C’est avec un autre lièvre que j’ai terminé cette avant déjeuner que je pensais être triste mais qui fut superbe. Le restant de l’avant-midi fut consacré à la pêche ce qui nous donna un bon dîner de capelans. L’après-midi fut sous la pluie qui se termina par un gros orage en début de soirée. Un double arc-en-ciel me fit ressortir les Kodaks et j’ai eu droit à un très coloré couché de soleil. Heureusement que j’étais très fatigué au couché sinon avec tous ces images que j’avais en tête, la route vers le sommeil aurait été difficile.

 

Gaspésie 2016 jour 5

Depuis plusieurs années je me rends à Cap des Rosiers par la côte ouest de le péninsule gaspésienne tout en longeant le fleuve et l’estuaire du St-Laurent. La section entre Mont St-Pierre et Cloridorme est spectaculaire ou les anses et les monts alternent pour offrir des paysages à couper le souffle. Comme le voyage est long pour m’y rendre, je n’ai pas le temps de faire de la photo mais pour le cinquième jour de mon voyage je décide de refaire ce bout de chemin à la recherche des beautés offertes. Partis de Cap-des-rosiers j’ai descendu la côte ouest jusqu’à Mont St-Pierre. Par la suite je suis revenu à l’Anse Pleureuse pour prendre la traverse qui se rend à Gaspé via la fameuse ville minière de Murdochville que je pensais à l’abandon mais même si les activités minières ont cessé, il reste encore une bonne population que l’énergie éolienne garde en place. Plus de 350km de paysages incroyables entre la mer, la terre et la forêt ou j’ai rencontré des ours et des cerfs fuyant malheureusement lors de mon passage et j’ai même vu des sommets enneigés dans les Chic choc. J’ai terminé la journée en photographiant les oiseaux marins derrière le phare se Cap-des-rosiers au soleil couchant. Le seul bémol à ce voyage est que je n’avais pas bien calculer la présence du soleil et j’ai eu presque toujours droit à des contre-jours qui ne m’a pas rendu la tâche facile pour la photo. Comme je devrais y retourner l’été prochain, je vais refaire cette route mais en fin de journée et début de soirée cette fois-ci pour avoir le maximum de belle lumière. Voici la galerie photo qui en ai ressorti et les photos sont placés dans l’ordre chronologique du voyage. Vous y trouverez quelques panoramas conçus par l’assemblage de 5 à 6 photos.  Bonne visite!

Le rouge de l’hiver

Longue balade dans la grande région de Québec à la recherche du grand blanc et des autres vedettes hivernales. Est-ce à cause du froid et du vent, j’en ai des doutes mais finalement je n’ai rien vu et c’est là que j’ai vu rouge… J’ai donc remplacé le télé pour le grand-angle et assouvir une autre de mes passions, les vieux bâtiments campagnards. Sans le vouloir, le thème de cette série a été le rouge.

 

Chaleur hivernal

Après une soirée de travail au froid, j’avais envie d’un peu de chaleur. Quoi de mieux que le passage dans mes archives estivaux pour trouver une belle bête oubliée lors de la chaude saison. Je vous présente donc une belle Miridae installée sur le bout de sa feuille et m’offrant son plus beau profil. N’est-ce pas que ça réchauffe un peu….

 

Coup de gueule

Par ce froid mais beau samedi matin, je décide de parcourir les sites en véhicule. Je débute par le secteur de l’Ancienne-Lorette ou je trouve un premier harfang des neiges sur un haut silo d’une ferme. Trop loin pour la photo, je continu la promenade et en trouve un autre mais cette fois il y a déjà plusieurs photographes et observateurs. Je m’installe et fais quelques photos. Les gens arrêtent en véhicule et nous disent comment ils sont contant d’observer cet oiseau emblème. Après un certain temps, je vois qu’il se prépare quelques choses. Un groupe de quatre photographes traverse la rue et s’avance dans le champ opposé une boite isolé à la main. Je comprends donc que ce sera une séance d’appâtage avec souris. Une fois installé dans le champ, le harfang a quitté la cime de l’arbre pour les rejoindre pour avoir du lunch. Pendant ce temps, nous, les photographes respectueux et les observateurs qui se sentaient privilégié d’avoir droit à ce beau moment, avons été privé de ce plaisir à cause de cette bande d’égoïste qui bafoue l’éthique et attirent la grogne pour leur seul plaisir. Si vous voyez passer dans les prochains jours des photos de harfang en vol avec le regard vers l’objectif vous sauraient que ce sera l’un de ces  »champions » qui était sur place et a cassé le party de plusieurs autres.

Voici 3 photos de ce harfang. J’ai raté son départ car j’observais aussi les champions.